dimanche 26 octobre 2014

Hés.Osc


Au fond c'est frais mais ça vacille, j'hésite comme une coquille entre deux nids. J'y perd les prises, je sens pas tout.
Garder la pêche c'est peut-être plus simple, avec un bel abricot jeune et bien juteux ?
On admire pas mais on respecte, on décortique avec une main : joli casse tête.
Facilité, vivacité, ça sort d'où ? Je pique la proie propre c'est pas malin.
C'est pas malin mais c'est plus juste qu'on y pensait, retour de flamme : petit briquet.
Ça c'est comme ça : c'est plus récent, ça plombe l'ambiance mais c'est rentable.
Avant encore il y a l'autre histoire, l'espoir futur du fond des coeurs.
Rêverie futile comme un grimoire. Un fruit soleil, genre melon d'or.
Comment passer de l'oeuf à la poule ? Il suffit pas de le faire éclore : ça serait trop simple et on se ferait chier.
Princesse captive, Donjon ouvert : on y tremperai même pas l'oreille pour s'amuser.
Dragon péteux qu'on éxecute avant la foudre.
Petite poupée sur un coussin, fragile-docile qui ondule bien.
Cafard crasseux auquel on pense même pas.
J'irai mentir au fond des vases en éspérant qu'aucune réponse en sortira, avant le coucher derrière les bois.
Vision subtile, avenir coquin ? Elle s'imagine entrelacée même à l'abri des péruviens.
Moi sur la route, on avance bien.
Patience maline, je tire des pièces et traces des signes sur un écran.
Ça synchronise un peu trop bien, ça devient presque flippant.
Faut ralentir ? La toile très fine il faut que tu la détisses !
J'oscille entre la perfection craquante et la beauté qui vient plus loin.
Deuxième centrale : énergie pure. L'intimité se déclenche pas s'il y a l'armure.
Une mauvaise fortune c'est comme un destin en papier, ça se commande par téléphone.
Heureusement j'ai tous les catalogues, sauf le dernier.
Patience mobile, tourniquet vaste, les mots s'empilent et comptent le beurre.
Tu relèves la tête tu perds le nord, une feuille qui tombe rattrappe les mots.
L'envie pressée, la peur au ventre.
T'imagines si elle fait tout comme demandé ? La précision chirurgicale, la pression monte, le stress décale. De toute façon ça peut que fonctionner.
Comment savoir un truc pareil, sans un indice, sans une logique qui fait raison ? On y croit pas tant que c'est pas vrai, c'est très très con mais putain c'est réel comme un trèfle (au moins).
Vertige de têtes, situation : je me tisserai bien un petit cocon.
Je décommanderai bien la fleur vivante pour le moment. Prochaine saison ça m'étonnerai que ça soit déja fanné.
Mais le coin de l'œil, le coin de la bouche, restent activés. C'est sans sommeil qu'on apprend à se résister.
Je perd le fil, les avions tracent. Trace de vitesse, descente vivace.
Pourquoi musique toujours, jamais ? Ça sort filou ça prend les globes, y en a marre à la fin.
Je décolle mes ongles avec la lune, la porcelaine me fait vibrer.
Résiste pas, détend les nerfs : l'organe crispé te met la misère.
Elles chantent au loin, elles dansent pour moi, juste derrière.
Si j'y arrive pas je sais plus quoi faire.
Le chat soyeux, le bel oiseau couleur : comment mimer l'envie duelle sans faire le bruit qui défonce tout ?
J'irai bien manger une pizza, et siroter un verre de miel.
J'irai tater du bout des doigts la douce ficelle.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire