mercredi 8 mai 2013

Quelques lignes de pensée cornéliste

Matin brumeux, gelée blanche, de OliBac (Flickr)
Matin brumeux, gelée blanche, de OliBac (Flickr)

« Le Cornélisme est un courant de pensée pessimiste quant à l’évolution future de l’espèce humaine et chérissant le rêve d’une planète vide d’êtres humains qui serait dominée par une nouvelle espèce : le Singe Pensant, seule et unique espèce intelligente capable de sauver la planète du Grand Chaos le jour où l’Homme, enfin, aura disparu complètement. » (pag. 2, Le Cornélisme International n° 1)

Le Cornélisme est vivant en chacun de nous. Il existe bel et bien même s’il reste souvent imperceptible. Il est ce ver rampant au creux de nos rêves et cauchemars. Il agit, souverain, dans l’ombre de tes pensées et besoins. Ne t’endors pas : attends. Attends le moment où tu lui succomberas enfin. Mastique en attendant la pulpe de cette certitude irréfutable : l’imminence de la disparition de ton espèce, de notre espèce de la surface de la terre.

Quelle que soit l’alternative désespérée que nous puissions bien inventer, nous ne changerons jamais rien au dénouement. L’Être Humain détruit, mais se détruit surtout lui-même. Aucune politique économique, aucune politique écologique, aucun pacifisme réconciliateur, aucun pilule d’antidépresseur ne nous viendront jamais en aide. Pas plus la terre que notre corps ne supporteront encore longtemps le poids de nos existences hédonistes.

Le Cornélisme est au fait et se réjouit de cette imminence, et travaille à ce que son espèce l’accepte et même lui succombe entièrement. De la même manière, il prépare l’arrivée du Singe Pensant, espèce sur laquelle travaillent les scientifiques cornélistes, et à qui reviendra la tâche, lors du Grand Chaos qui d’un seul souffle imposera à toute chose un nouvel ordre, de faire ce qu’il voudra de la planète que nous lui laisserons.

Succombez à votre autodestruction,
c’est-à-dire :
laissez-vous emporter par vos pulsions les plus humaines !

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire