mercredi 20 mars 2013

amatemp26 [le filtr : d'amour]


Au-delà de la maladie, dans la maladie, à travers la maladie, tu sens la puissance qui vient. | Son vrai visage est de ne pas en avoir : son visage est un masque. | les réverbères sont des cigarettes dans mon sang d'homme-chien | mes seins ouvrent tes yeux pédette | Le succès est l'inadaptation. | fonce mon gars baby gars fonce | fonce mon gars baby gars fonce | Coupez le courant. | il pleut à l'envers | je pleure à l'envers | tes seins ouvrent mes yeux | La victoire est l'inadaptation totale.

\|/ chuis toute pas normale... \|/ chuis née d'un toit. accouchée par un plafond \|/ je faisais du vélo, un moustique m'a traversé l'oeil comme un ovule \|/ ma tête est enceinte \|/ faut que j'm'oublie \|/ 
(elle parle sur la pointe des pieds - elle pense sur la pointe de la langue)
\|/ j'ai des émotions supprimées tous les jours \|/ visitez mon corps sans moi \|/ quand je suis debout, je t'aime | allongée, je t'appartiens \|/ va faire froid quand tu vas rentrer dans le lit \|/ je me réveille comme le poison \|/ prépare ton corps pour l'amour \|/ je te regarderai porter ma peau _ et voir par mes yeux \|/
je craque une allumette, un réverbère s'allume trois mètres derrière
/|\ j'arrive pas à m'oublier, chuis plein de choses /|\ télécharge-moi des enfants dans le cerveau /|\ j'aime la réalité à travers tes yeux /|\ sans aucun relief de visage, sans aucun signe distinctif, je suis une technologie qui veut toucher /|\ 

j'aime la lune, mais j'aime encore plus imaginer la lune dans ta tête, une lune filtrée par toi,
à travers le filtre de toi, filtrée à travers toi :
une lune dans une tête de toi, une lune dans ton regard, une lune entre tes paupières en croissant,
c'est encore plus beau que la lune toute seule
j'aime la réalité à travers toi
j'aime que tu sois le filtre de ma réalité
j'aime voir les choses à travers tes yeux

Aucun commentaire:

Publier un commentaire