samedi 28 mai 2016

"mutantisme PATCH 1.2" dans la revue L'Intranquille N°10 et Lithoral.fr

L’agrégat mutantiste est une force de potentialités. Chacune de ses cellules travaille à la mise en œuvre d’une puissance, à l’accroissement exponentiel d’une somme potentielle de lucidités, d’un corpus de singularités.

Ils défendent l’idée d’une autre manière de créer et de vivre ensemble, ouvrant des perspectives sociales, littéraires ou artistiques totalement novatrices.

Véritable concentré de créations et de pratiques singulières, que personnellement je perçois comme une zone subtile d’inscription spatiale paginée, ce Patch 1.2 — leur troisième codex poétique en somme —  semble être adressé à quiconque souhaitera en divulguer la  philosophie, et surtout à tous ceux qui voudront s’inspirer des procédés de résistance (machines) qui y sont présentés, en disséminant, réactivant, réinventant, amplifiant l’écologie dialectique de cet agir affectif qui les sous-tend.

Nomadisme et sensitivité – zone de sensibilité – l’Entre – l’émotion – amour – perceptions – jeu – asile – multiprocessing etc.

Il faut bien en effet que — de temps à autre — quelques insatisfaits, même très confidentiels, soient capables d’avancer, sans chef et clandestinement s’il le faut dans leur propre récit, pour s’en remettre à la disposition du rêve comme du réel.

(citations extraites du texte de Régis Nivelle sur le livre mutantisme : PATCH 1.2)


Le texte complet de Régis Nivelle paraît
dans la revue L'Intranquille n°10 (Atelier de l'agneau Editeur)

et sur le site Lithoral.fr

IPU


jeudi 26 mai 2016

MUTANTISME PATCH 1.2 dans OBSKÜRE MAG : "ATTAQUES POÉTIQUES"


"Le Mutantisme est une plongée dans un autre monde, créatif, politique, artistique et social, réflexif. Et pourtant, une fois immergé dans ce qui ressemble à de la science-fiction, la vérité se fait jour. Ce mutantisme n'a rien à voir avec le transhumanisme. C'est maintenant que ça se joue et qu'on peut, qu'on doit jouer avec les codes, les valeurs, les références pour s'en tirer. 
Une plongée émancipatrice." (Sylvain Nicolino)

Le livre mutantisme PATCH 1.2 (éditions Caméras Animales) est à la fête dans le magazine papier OBSKÜRE MAG (n°28) de mai-juin 2016 (disponible dans tous les kiosques).

Dans le magazine papier :
- une présentation, et un entretien (avec Nikola Akileus, Marine Debilly, Mathias Richard, Annabelle Verhaeghe), et de nombreuses illustrations extraites du livre ;
- une chronique du livre.

Sur le site Obsküremag.net :
- une seconde présentation, et un entretien complémentaire (avec Nikola Akileus et Mathias Richard), lisible ici :

Le tout est orchestré (chronique, interviews, présentations) par Sylvain Nicolino.

"C'est drôle, vivifiant, poétique et politique."

"Face à ces constats noirs, la tribu de poètes, créateurs, ingénieurs se rêve dans le pré- plutôt que dans le post-. Si notre civilisation est décédée sans avis mortuaire, eux, ils imaginent ce qu'elle peut être aujourd'hui et demain." (SN)





Pdf des scans de l'entretien et de la chronique dans le magazine :

lundi 23 mai 2016

"Mutantisme PATCH 1.2" dans Diacritik

"Comment non pas rester en vie dans ce monde-ci mais inventer une autre forme de vie et donc un autre monde ?"

Mai 2016 : Jean-Philippe Cazier consacre un grand article au livre mutantisme : PATCH 1.2 sur le site Diacritik.


"Le mutantisme est donc indissociable d’une certaine façon d’appréhender le présent dans ses dimensions historiques, politiques, institutionnelles, artistiques, techniques, non pas afin de s’y plier servilement, de se condamner à une mort qui règne déjà, mais de faire l’inventaire de tout ce qui, aujourd’hui, implique virtuellement la possibilité de le transformer et de nous transformer, de nous inventer et d’inventer la vie."

"On peut lire Mutantisme : patch 1.2 comme l’exposé de moyens pour la création d’un nouveau type de littérature et d’art. Mais on peut lire ce livre pour ce qu’il est également : un livre d’éthique, d’esthétique et de politique, problématisant le rapport nécessaire entre ces trois dimensions tel qu’il se pose aujourd’hui et tel qu’il appelle la création – une création affirmée en elle-même, en tant que processus sans fin de la pensée, du monde, de la vie."

Lien article "Mutantisme patch 1.2 : oui à une esthétique du bordel" :

samedi 21 mai 2016

Mathias Richard sur Aligre FM (lien vers podcast de l'émission)

De gauche à droite : Yves Tenret, Patrice Cazelles, et moi-même

Mardi 17 mai, de 9h à 10h, Mathias Richard a été l'invité de l'émission "La Vie est un roman" sur Aligre FM (93.1, Paris) à propos des livres mutantisme : PATCH 1.2 (Caméras Animales) et  s y n - t . e x t  (Tituli).

L'émission est de Yves Tenret, assisté de Patrice Cazelles pour cette occasion.

Lien vers podcast de l'émission :

DI!


mardi 17 mai 2016

joie minimale







samedi 14 mai 2016

lundi 9 mai 2016

Le Vendredi des Dudes # 01



Parce que le virtuel est mortifère
Qu'il nous transforme en vipères

Alors tous les vendredis
« Qu'il vente ou qu'il loose »
Des mecs, des meufs et parfois des kids
Se retrouvent pour casser la graine.

Tous les vendredis
Oui.

Car « Qu'il vente ou qu'il loose »
C'est le vendredi des dudes

Sauf les vendredis fériés
Là on suck la frite
Pas assez de monde
Les vendredis fériés
Le cuisinier fait des frites à la place du couscous

Et putain, il y en a des jours fériés
Au joli mois de mai

C'est dire que l'homme et la femme
sont toujours au turbin
Comme des putains

Mai 2018
Revenu de base universel
pour tous vite fait
Et on vous laisse le butin

« Qu'il vente ou qu'il loose »
C'est le vendredi des dudes

Après on trace spinner
la balle de ping-pong
Au spot permanent

Heureux de gagner ensemble
il y a parfois des perdants

Mais on sait vite fait les rassurer
la winne et la loose
sont les mêmes préceptes 
D'un Je trop présent

Poils aux dents
Qui rayent
Le parquet
J'y ai mis moi un tapis
de dude comme Jeffrey

Et quand il fait beau
On joue
Au parc de Belleville
Je connais une place à l'ombre
De la folie parisienne

Le vendredi
Ou bien
Un jour de la semaine
Tentez de quitter la vie virtuelle
Cette chienne
Elle vous mord pour un rien
Cruelle.

Les dudes eux
Font des câlins

A l'ombre...

De RIEN.

samedi 7 mai 2016

Lectures-performances de Mathias Richard à Paris le 13 mai 2016


Le vendredi 13 mai à 19h

à l'occasion de la sortie de son livre

s y n - t . e x t



Mathias Richard donnera une heure de lectures-performances 

à la librairie-galerie Tituli

142 rue de Rennes, Paris 6e (code : 1469B)

L'événement sur Facebook :



Plus d'informations sur le livre prochainement

SCH!


lundi 2 mai 2016

Mathias Richard. Le syntexte de syn-t.ext



(.error) JE dire NON. Non. (.exec) Randomisation des index (!valid) protocoles validés. [Haax!] Installation : succès.

Né sous X et apatride,
je suis un étudiant en littérature, statistique et émotion.
Tchernobyl / est mon berceau.

Je sais des choses qui vous concernent. | © Internet | catégorie : handipoésie
J'ai une machine pour voir qui s'appelle les yeux. Pour entendre : les oreilles. Pour parler : la bouche. J'ai l'impression que c'est des machines séparées. | J'ai été fait pour ressentir (et c'est le cas).

J'ai cassé ma voix en plusieurs personnes          
mais je ne suis pas assez nombreux.

Cette phrase ici en lieu et place de toutes les phrases possibles.
Cette phrase ici en lieu et place de toutes les phrases oubliées.

Voici une étude, écrite les yeux fermés avec des lunettes noires, et publiée par la revue Émotion.

De nouveaux êtres ne s'arrêtent jamais de naître et grandir et venir à la conscience, génération après génération, année après année. 
Il n'a fallu que 40 000 générations pour le passage du singe à l'homme.
1980 : premier animal transgénique :: 1983 : première plante transgénique :: 2010 : première cellule synthétique.
Chaque jour voit la naissance d'une technologie qui bouleverse les mentalités. 
72h de vidéos sont chargées chaque seconde sur Youtube.
Chaque jour dès que j'ouvre les yeux je suis en retard.
99.9% des espèces. restent. à découvrir.
34000 poissons & 1500 animaux sont abattus par seconde.
empathie universelle brute [EUB] -39% :: déficit à grande échelle
Ce qui se passe dans le futur déborde dans le présent.
Ou bien c’est la fin, ou bien on admet qu’il faut tout repenser.
Je voulais écrire "L'horizon" et mes doigts ont tapé "Lh'origizn".
L'avenir envoie des ondes dans le présent.
Nous sommes une avant-garde préhistorique.
Nous sommes avant le commencement.
L'an 0 est à venir.

Il nous faut construire.
Cite quelque chose qui ne soit pas en crise. 
L'avantage d'un problème insupportable (par rapport à un problème supportable) c'est qu'on est obligé d'y trouver une solution. 

Ce texte s'efface au fur et à mesure de sa lecture. 

Écrire / détruit / la pensée
au fur / et à mesure / qu'elle avance.

"C'est le fait de ne rien apprendre qui me fait rester jeune." 

J'ai rien compris, mais chuis d'accord.

Les yeux sont des chewing-gums pour les paupières.

Les choses ne sont pas assez en mouvement. Dès qu'elles sont en mouvement, elles deviennent intéressantes. 

Chaque personne est un univers parallèle. :: Il y a plusieurs présents en même temps. 
On n'a pas encore appris à parler | On ne se. comprend pas. | On est incapables de se comprendre. | On est incapable de se comprendre soi-même -et les autres encore moins. |
les yeux veulent sortir par la bouche - ce qu'on voit veut se dire
« On écrit des phrases prétentieuses malgré nous... et c'est ça qui est fatigant ! »
La vie privée n'existe plus et tu devrais le savoir.
faire de sa bouche sortir des mots qui viennent de la bouche des autres

Parfois l'on parle mieux le langage de l'ennemi que son propre langage : conclusion ? 

Je fais toujours le contraire de ce que je pense. / Je est un autre & L'enfer c'est les autres. Conclusion ?

ma perception des choses est erronée, je ne lui donne pas d'importance 
on ne sait pas ce qu'on ne sait pas
ne crois pas ce que tu penses
il semble pertinent. d'avoir totalement et complètement. tort || sans. imperfection, le monde serait pauvre || comment être. inadapté, en toutes circonstances || ne suis ni diurne ni nocturne. suis fait pour un entrejour qui n'existe pas || ne suis ni droitier ni gaucher. ni ambidextre || il faut des sans nom pour chercher de nouvelles routes de nouveaux regards || au centre du néant, il y a le milieu de nulle part || zone internationale stérilisée || corps piratés || planète planifiée || rêves pré-rêvés || l'humanité devient un seul être || arbres en cage || échec permanent || pensées mécanisées || une partie de mon intelligence s'emploie exclusivement. à me contrer || depuis que je suis né, je freine || j'ai mis. du temps. à comprendre. que. personne. ne peut comprendre. personne || suis une fenêtre. une caméra autonome || me suis habillé avec une porte || tu crois regarder la mer et tu regardes un mur || nous sommes tous à une seconde. d'être morts ||

|| I don't dream. || 
Je n'ai pas besoin de psychiatre, d'un groupe de thérapie, ou de cachets. J'ai besoin d'un but. 
Le monde humain est une fiction collective : il n'est que ce qu'on en fait.
La plupart des humains sont "mis en forme", comme des vases de nuit en porcelaine, et on s'en sert en conséquence.

Celui qui entreprend quelque chose a contre lui 1/ tous ceux qui voulaient faire la même chose, 2/ tous ceux qui voulaient faire le contraire, 3/ tous ceux qui ne font jamais rien. | « y a toujours quelqu'un pour te dire que ce que tu fais, ça sert à rien... » | Aujourd'hui... est annulé. | Nous apprenons de l'échec plus que du succès - et tu as beaucoup appris dans ta vie – tu as surtout appris qu'on en sait peu - mangé par ton propre système nerveux. | 
Écrire ce que les gens veulent lire. Les gens ne veulent rien lire. Donc je n'écris rien. Rien est le best-seller de today. | Plan A : vivre. Plan B : survivre. Plan C : suivre. | 

J'ai des émotions supprimées tous les jours.
L'industrie mentale est si performante qu'elle imagine pour nous. Du pré-imaginé. Et ce pré-imaginé est tellement bien que cela nous décourage d'imaginer nous-même.
Dans les années 2000, quelque chose s'est effondré dans le cœur des gens. 

Vous êtes nés écrasés par les dettes, de parents sans espoirs, et votre seul droit est de travailler pour les corporations jusqu'à ce que vous les remboursiez... sauf que ça n'arrivera jamais car tout ce dont vous avez besoin, elles fournissent... Votre logement, votre nourriture, votre eau, votre transport... || Dans un monde réellement nul, le faux est un moment du faux. 

Tous les jours, nous sommes bombardés de pseudo-réalités manufacturées, créées par des personnes sophistiquées usant de moyens sophistiqués.
on reproduit ce qu'on voit

liste de structures desquelles s'évader | liste de structures à ne pas démarcher | 

coupe-rêvesTM : Prenez 1 tablette immédiatement après une attaque

Ne pas aimer la vie avec bonne humeur. 

Le total de toutes les terres du monde est de 149 000 000 km2 - et tu n'as pas, à toi, 10m2.

Tu as l'impression de ne pas faire partie de la même espèce que les autres, d'être l'exemplaire paumé et isolé d'une autre possibilité.
L'impression d'être en sursis, d'avoir épuisé son crédit d'existence. Comme un type qu'a épuisé son crédit-vie. 

Ma bouche ne veut pas parler. / Le français n’est pas une langue morte mais c’est une langue perdue.
Trouve-moi des nouveaux mots, donne m'en quelques-uns 
Il y a des mots dont il faut être privé pour savoir ce qu'ils veulent dire. | Quand tu me comprendras, il sera trop tard (pour moi). | vivre dans un impact, se retourner dans sa bombe |

(Une femme sur deux est un homme.) | Exercice :
En français, quand une femme est comprise dans un pluriel, toujours utiliser le féminin pluriel pour l'ensemble du groupe.
Au pluriel universel, toujours utiliser le féminin.
Exemple : (1 nana et 10 mecs d'une seule voix) « On est prêtes ! »

Si la maturation sexuelle dépendait de la façon dont est enseignée la littérature à l'école, la race humaine serait éteinte en une génération. 

Tout comme la poésie "classique" a créé les rondeaux, les sonnets, les fables ou la poésie en prose, les gens d'aujourd'hui peuvent créer des formes et des formats.

Le travail poétique est un chemin qui peut nous mener à la connaissance de la réalité extérieure. 

le bébé roule comme un dé sur la table de la clinique
on rentre dans ce monde en traversant une personne : pénétrer le monde comme une balle dans sa tête : un générateur d'inachèvement pousse sans cesse vers autre chose : suivre un processus logique sans savoir où il mène : s'épanuire : comment faire pour aller plus loin ? pour que les choses explosent dans tous les sens ? c'est pas une vraie question plutôt une tension à ne pas perdre 

Je ne peux pas rencontrer les gens qui ne veulent pas être rencontrés. Je ne peux rencontrer que les gens qui veulent être rencontrés. 

À une époque je cherchais les gens les plus proches. Maintenant je cherche les moins loin.

Plus on vieillit, plus chaque jour devient le repère d'un deuil différent.

On est au cœur de plus de 40mn de pop-love musique.

DANS LA VIE
Y A DES GENS QU'ONT RIEN / Y A DES GENS QU'ONT TOUT
C'EST COMME ÇA

DANS LA VIE
Y A DES GENS QU'ONT RIEN
Y A DES GENS QU'ONT TOUT
C'EST COMME ÇA
(répéter)

Qu'est-ce que je suis
CON
d'attendre
QUELQUE CHOSE
de
QUELQU'UN.

Le long apprentissage de cette phrase : personne ne peut t'aider.

t'as pas appris / apprends
t'as pas appris : apprends !
T'as pas appris ? Apprends !
                                                                  
Si tu
brûles un livre,
brûle-le 
page par page !

Refuser la temporalité, le lieu, le nom. Nous ne sommes pas en l'an truc, au chiffre d'année que les humains disent. Le lieu où j'habite ne s'appelle pas tel que les humains l'appellent. Mon nom n'est pas celui que les humains m'ont donné. |
|Ton|nom|n'est|pas|celui|que|les|humains|t'ont|donné.|Ce|lieu|ne|s'appelle|pas|comme|les|humains|l'ont|nommé.|Cette|année|n'est|pas|le|numéro|d'année|que|les|humains|lui|ont|donné.|T.o.n.|n.o.m.|n'.e.s.t|p.a.s.|c.e.l.u.i.|q.u.e.|l.e.s.|h.u.m.a.i.n.s.|t'.o.n.t.|d.o.n.n.é.| | |Enlève|le|plafond,|le|plancher,|les|murs|de|cette|pièce.|
Les planètes, l'océan, le soleil, la galaxie, les trous noirs, ils s'en foutent de savoir quelle heure il est.

Comité de coordination
CONTRE
L'espace-temps sur Terre

t'as appris / désapprends
t'as appris : désapprends !
T'as appris ? Désapprends !

Tu as, à toi, ton souffle. | Tu as ta respiration. | Ta respiration est à toi et à toi seul. | Au revoir au jour qui est là et que je ne vois pas. | Au revoir au jour qui est là que j'aime et que j'ignore. | Ce que je veux te dire n’a pas de fin et je m’arrête ici. |



Ce syntexte est un resyntex [filtre : discours crypto-mutantiste] réalisé à partir du livre  s y n - t . e x t  de Mathias Richard, à paraître le 13 mai 2016 aux éditions Tituli.

Il fut lu en deux variations différentes : 
- à l'Asile 404 (Marseille) le 10 avril 2016
- à la librairie Histoire de l’œil (Marseille), le 21 avril 2016 (soirée revue Nioques)

Photo 1 (Histoire de l’œil) : Nicolas Tardy
Photo 2 (Asile 404) : Claire Chottier

Sexport à Hypérion (mini-album)

Le duo d'improvisation de Mathias Richard (voix, mots) et Antoine Herran (synthé, machines) s'appelle désormais Sexport.

Voici le mini-album Sexport à Hypérion, enregistré le 8 avril 2016 à l'Espace Hypérion à Marseille :



1. Volé (04:05)

2. Je sais (01:24)

3. Je pas (04:28)

4. Effondrement (01:34)

5. Mon coeur (06:13)


samedi 30 avril 2016

mardi 26 avril 2016

dysfunctional music (speed/from C to A : edit) # 003


P!


vendredi 22 avril 2016

Mathias Richard @ Asile 404, avril 2016 (photo et dessins)


Le 10 avril 2016, Mathias Richard a donné une lecture-performance d'une heure à l'Asile 404 (Marseille),
lors d'une soirée partagée avec le musicien Hassan K.
Photo : Claire Chottier


Il n'y a pas eu de photos (sauf celle ci-dessus) ou captation vidéo/audio de la performance. En revanche il y a eu des dessins ! (ci-dessous, par Sabrina Cerisier)









mardi 19 avril 2016

Mutantisme dans BooKalicious

Le livre mutantisme : PATCH 1.2 est dans la "readlist" du site BooKalicious.

« Un objet plastique, culturel, littéraire et intellectuel. Ça embarque, enferme, transporte. »
Tara Lennart, avril 2016

vendredi 15 avril 2016

Mathias Richard @ Théâtre de l'Oeuvre (photos)

Les 11 et 12 mars 2016, Mathias Richard donné de nombreuses (18) lectures et performances au Théâtre de l'Oeuvre à Marseille, en compagnie de l'Asile 404, dans le cadre d'un événement Plexus Rouge autour de la figure d'Electre.
























Pied de micro créé par Chloé Louis

Photos par :
Léa Dommange
Maria Mouriès
David Occelli (La Nuit Magazine)
Eléa Terodde