jeudi 29 juin 2017

Monsieur aime monsieur

Et monsieur aime monsieur, ils ont la même brosse à dent et ils se rasent en même temps la barbe, ils fument et ils disent que c’est bon. Les deux messieurs regardent la télévision et ils se tiennent la main, il fait nuit et ils ne veulent pas dormir, ils n’ont pas un lit et dormir n’a aucune sens. Monsieur aime les yeux de monsieur, ça lui rappelle le ciel quand il était bleu. Maintenant les fenêtres n’existent pas, aucun des deux ne sait quelle est la couleur du ciel aujourd’hui, dans cette ile, dans cette planète des messieurs. 

Et monsieur donne une fleur à monsieur, tous les deux ils aiment  Fiddo le chien.  Ils sont végétariens, ce qui veut dire qu’ils peuvent s’assoir sans casser les chaises, ce qui veut dire qu’ils vont mourir avec un sourire et qu’ils peuvent voler au paradis.
Et monsieur aime monsieur, un amour énorme. Ils parlent du voisin qui chante l’opéra chaque dimanche à 22 H 30, ils parlent des femmes et des autres messieurs, ils parlent des genres de pistolets, les deux messieurs aiment le colt M1911 qui est simple à utiliser, ils parlent de leurs sang-froid. Et monsieur aime monsieur. Et monsieur aime le tatouage de monsieur. Et monsieur aime la violence de monsieur. Et monsieur aime être plaqué au mur. Et monsieur aime voir monsieur arracher ses vêtements. Et monsieur aime voir monsieur fermer les yeux et les rouvrir. Et monsieur aime les rêves de monsieur. Et monsieur aime la bouche de monsieur.

Et monsieur aime monsieur. Ils aiment le ralenti, tout est important, il y a des signes partout. Et monsieur aime les mensonges de monsieur, c’est beau. Et monsieur joue le protecteur et cache des vérités de monsieur.

Monsieur aime les cris de monsieur, c’est beau. Monsieur aime la faiblesse de monsieur, c’est beau, mordre les lèvres

Et puis respirer. Monsieur aime compter les blessures de monsieur, c’est beau.   
Monsieur aimerait passer toute sa vie avec monsieur. Et monsieur aime perdre ses années avec monsieur. La lumière dans les dépressifs yeux. La lumière dans les cheveux bruns. La lumière dans les cœurs bleus.

Et monsieur aime monsieur. Ils ne veulent pas d’enfants, ils le sont, ils jouent à cache-cache quand ils ont du temps, quand ils sont très heureux.

Et monsieur aime monsieur. Ils sont perdus, c’est beau. Tout est faux, c’est beau. Tous les jours, c’est le mardi, aucune importance, aucun sens, c’est beau. Ils sont perdus.

Et monsieur voit des papillons dans les yeux de monsieur. Et monsieur fait des promesses à monsieur. Et monsieur s’accroche.


Et monsieur aime monsieur… 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire