vendredi 20 juillet 2012

"Je suis vivant et je suis mort"


Texte de Mathias Richard paru dans le n°77 (juin-juillet 2012) du magazine Chronic'art.

mardi 17 juillet 2012

amatemp15

|||||||||||||||||| || || || || || || || || || || || || || || || || || || || ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  l'immobilité du centre du monde où l'horloge s'arrête || on est de la pollution visuelle || C'est la fleur la plus sensible que j'ai jamais vu. || être peu à peu dépouillé de tout ce qu'un homme peut avoir. || Message important de Bernard Tapie || mon coeur est un trou noir. il s'effondre infiniment sur lui-même || Sa structure moléculaire disparaît totalement dans le sang. || Cette société a été créé par des tueurs. || On peut dire que tous les hommes se ressemblent si l'on fait une comparaison avec une autre espèce animale. || technidolor || flashs de dopamine multicolores || Je scrute chaque seconde, soigneusement, l'une après l'autre. || elle a un visage qui accroche différentes configurations || "il y a une drôle de pas-lumière" || une sculpture faite de sensations || Elle est très profonde. Elle n'a pas pied dans elle-même. || ovni trip || Il me drague en disant : "Mon truc c'est pas Charles Manson, mais Charles Bronson. Touche ma moustache." || On n'a pas le droit de me toucher, sauf avec de l'argent. || "ça s'fume le sable ou pas ? Moi j'peux tester si vous voulez..." || Oh, l'oiseau était en poisson ! || prendre le pouls des poulpes ||  partir en loto stop || Tuer une mouche avec une bombe H. || Je vous révèle quelles sont les - 3 Clés du Succès - dans la vie. || no way out || Déchetterie mobile || Enculée Par Erreur || Il confond les toilettes avec des ascenseurs, et y attend de changer d'étage pendant des heures. || C'est pas d'l'habitat c'est d'la torture. || Quand vous arrivez ici, confrontée à un milliard de kilomètres d'obscurité dans tous les sens, || I'm on the weird part of poetry again || L'impression d'être en sursis, d'avoir épuisé son crédit d'existence. Comme un type qu'a épuisé son crédit-vie. || sos femme battue... par ses propres pensées ! || viva la muterie || Essaie de ne pas être trop sexy, sinon ça va plomber la soirée. || Naked Streaking Mom On Bath Salts Bender Beats Son Before Being Fatally Tasered || il a tué et mangé  une fillette || crée des rêves pour ceux qui sont encore capables de rêver || toujours eu du mal à quitter les fêtes || ce disque s'amuse de temps en temps à jouer mon corps || La drogue devrait être légalisée, les gouvernements qui se battent contre la drogue ont déjà perdu, mais il faut qu'elle soit pure et sûre. || En Angleterre la nature n'est plus qu'un souvenir. || Loi de Thépot sur la Hiérarchie sociale : Dans la vie, il y a ceux qui jouent du piano, et il y a ceux qui les portent. || nouveau métier : concepteur de bonnes nouvelles || le glaucome à visage humain || hmmm, ça m'a pincé le berlingot || Depuis que tu m'as prêté ton sac à dos, quand je me promène dans les magasins j'ai l'impression d'être suivie ! || Manifestation de l'activité langagière des sujets parlants [Broché] || Excitation sexuelle devant les pensées violentes. || ta bouche est un sandwich à la langue || Chaque visage est unique et achetable. || apatride née sous X || Même les faussaires sont malhonnêtes de nos jours. || sanibroyés || elle est chaude comme une bombe || Sa peau, gorgée de lumière, fait partie de l'air. Il lui faut se libérer du poids encombrant du poids et de l'espace. || collier de grenades. fusils psychédéliques. pistolets psychédéliques. revolver psychédélique. parc d'adrénaline || DRUG DRONES (drones chargés de drogue) || mes cheveux c'est ma capuche || mes poils de cul c'est pas des cordes de guitare || La voix de Sarkozy m'a ordonné de tuer ma compagne. ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  ||  || || || || || || || || || || || || || || || || || || || || ||||||||||||||||||||||||||||||||||

lundi 16 juillet 2012

[R3PLYc4N] Chaque nuit




Sound+video : R3PLYc4N
Lyrics : R3PLYc4N + Jérôme Datin

"Chaque nuit" de R3PLYc4N
Morceau créé et interprété en août 2008, juste après avoir appris la disparition de Jérôme Datin (1979-2008), et en hommage à lui.

Quelques détails et paroles complètes ici :
http://ns15.hosteur.com/~gatecr/newsblog/?p=8437

jeudi 12 juillet 2012

On ne pourra pas dire que je m'étale, glorifie, enorgueillit.

S'il faut écrire un poème, je le fais.

mercredi 11 juillet 2012

mardi 10 juillet 2012


TRANSITXT

Te revoir. Ici ou ailleurs. Hors-champ.

Le Laptop drone un sample dans la nuit Prön Flåvürdik.
Trauermarsch vers l'écran réseau / territoire.
Plug & play <<
La voix chaude de la paix globale.
Divertissement reptilien,
24 secondes.
Optez pour la voiture de l’année. Teint chocolat fondant de Madagascar. Également disponibles : Pistache / Mangue / Limoncello. Chaque km est une expérience unique.

Dans un avion. Coincée entre 2 factionnaires. En partance vers le lieu inconnu. Là-bas.

Bloc sous surveillance. Voix derrière les murs. Intra-muros. Alerte. Tirs d'armes automatiques devant les caméras de l'info spam n°1 / La guerre c'est fun / La mort, un écoulement de sang numérique rouge pop de l'autre côté de l'écran plat / Être en avance sur son temps / Revolution.com  

Ils savaient tout. Tes lectures. Ton boulot de prof à tout faire. Baby-sitter les vacances. La marque de ton écran. Antiquité cathodique trouvée dans les pissotières de la rue des Bons Enfants. Photos de nous. Putain de Tag.

Instant de lucidité. Rage. Sanglots. Scotché devant l'écran. Carrés de chocolat noir. L'un après l'autre. Enfilage. Tout le paquet. Trier vos emballages, c’est participer activement à la préservation de l’environnement. Crash intestinal. Borborygmes plastique éclaté. L'interahamwe machette globule rouge. Flippe.

L’œil sycophante disait de toi : la fille à la bicyclette bleue. Espace intime en voie de disparition.

Men’s health vous suggère : Get a mobile App [People need freedom & democracy] / Accepter les conditions générales d'utilisation / Cliquer sur [J'aime] & gagnez un mp3 du groupe de votre choix [Votre choix, c'est le nôtre]. No, I can’t. Reboot /

Rue sous surveillance. Lent dehors. Crachins toxiques.  Ligne continue. Ombre en mouvement. Hésitations. Pleins phares. Chaussures blanches. Les mêmes que ce matin. Qu’hier. Qu’il y a 1 an. Te connaissais pas. Accoudée au bar. Méfiante. Secouant la tête. No tears for the creatures of the night. Séquence mentalement filmée. En boucle. Les gyrophares. Blackout / 

Le laptop drone un sample dans la nuit Morphoex.
Piste n°8 / Return to noise
[Alerte]La révolution s'exporte [Sponsor : Think different] / L’expérience unique est partout.
Bloc sous surveillance. Voix derrière les murs. Intra-muros. Bonne nouvelle. Soldats de la liberté logotomisés de la tête aux pieds / Z'ont l'air cool avec leur doudou à balles réelles / AK47 / Une révolution sans sponsor n'est pas une révolution / Scansion de l’histoire réseau social / Pics for the masses.
Un [J'aime] depuis environ 2 minutes. Sommes 2 maintenant. Seuls au monde.

En infraction. Illégale. Cataloguée terroriste. Oui. Noté quelque part dans le réseau. À vie. Elle m'avait dit : je suis apatride. Lui avait répondu : suis né sous X.

Compulsion. Ideas for life ? Poulet aux champignons noirs glutamate monosodique. King size [Lee Kwan food / Made in Kenya]. En moins de 30 secondes, les saveurs compressées de l'Asie à la portée de tous.   

Te revoir. Ici ou ailleurs. Hors-champ. 

Silence dans le ciel pétrochimique.
Le laptop drone un sample dans la nuit JESU.
Don’t dream it
Low battery.  L’œil à demi fermé. La clope dans le cendrier. Nuages d'un mélange de tabacs américains de type Virginie issue de l'agriculture traditionnelle indienne fabriqué à Geisenhausen. [15% d'humidité. Conditions optimales. Sans additifs], naturelle-ment.








dimanche 8 juillet 2012

[R3PLYc4N] Shantiers (création vidéo : Franck H Perrot)



"Shantiers" by R3PLYc4N

Vidéo : Franck H Perrot
http://www.franckhperrot.fr/

Musique/paroles : R3PLYc4N

et tu sais tu sais
tu sais tout ça
tu sens si intense les pousses pensent

un temps situé
ainsi tendu
tissé par les satellites

l'entier chant des chantiers
se déploie en cités

les grues les rues les murs
murmurent se muent

l'entrée des chantiers
révèle
étincelle


vendredi 6 juillet 2012

Aucune parole


L’homme est si beau.
Il adore et il est adoré.
Il déchire et sera déchiré.
Il monte dans son corps.
Les doigts des arbres griffent son crâne.

Aucune phrase dans l’espace des hommes.
Aucune phrase dans l’espace de son corps.
Aucune phrase sur les genoux des pucelles de la ville.
Aucune phrase dans les yeux de la jeune fille.
Aucune phrase grouillante dans la viande.
Aucune phrase dans la volupté de ses offrandes.
Aucune parole dans l’amertume de cet espace.
Aucune parole de la bouche.
Aucune parole.
Aucune parole dans l’espace de ce corps.

lundi 2 juillet 2012