mercredi 26 mai 2010

"qui vient" [brouillon de nouveau morceau] + festival PO2ZIE ce week-end

je suis en train de travailler un nouveau morceau, "[] qui vient"
le brouillon est écoutable là :
http://soundcloud.com/r3plyc4n/qui-vient-brouillon
ou là :
http://mathias.richard.free.fr/audio/qui%20vient%20-%20brouillon.mp3

- toutes les prises de voix restent à faire [là c'est juste des prises de travail à l'arrache dans mes chiottes (héhé, c'est vrai je fais les prises dans mes chiottes, certains diront que c'est adapté à la zic ^^), les paroles sont même pas tout à fait les bonnes]
- il n'y a pas de fin pour l'instant [là c'est du son en roue libre]


je le ferai samedi prochain au festival PO2ZIE à Montreuil (93) (et aussi "anaérobiose - le chant des réplicants")
toutes les infos sur le festival (28-30 mai) sont ici :
http://lamachinante.com/index.php?rub=7&even=20&Srub=23

en ce qui me concerne je jouerai au cours de la soirée du 29 mai qui commence à 20h
c'est au "jardin de la maison de l'arbre" [9 rue François Debergue / 93100 Montreuil / Métro Croix de Chavaux]
yaura plein d'autres intervenants poètes, zicos, artistes toute la soirée...
see you there !

1 commentaire:

  1. les paroles :

    QUI VIENT


    1.

    nous sommes ce qui continue / nous sommes ce qui continue
    tout est prêt pour les mutations / tout est fait pour les mutations
    génération autogénérée / comme de la pate à modeler
    détruisons l'apocalypse / et régnons sur ce qui reste



    2.

    tout est cassé, partout
    tout est tordu, partout
    même dans les splendides cités américaines, si confortables,
    c'est la même barbarie, partout.

    dans toutes les directions, de l'électron aux étoiles
    un vide parfait doit régner/ un nouveau jeu

    Détruisons l'Apocalypse et régnons sur ce qui reste.
    Détruisons l'Apocalypse / un nouveau jeu

    oublié

    enfermé

    enterré

    enculé

    tout est fait pour les mutations / tout est prêt pour les mutations

    génération dégénérée / comme de la pate à modeler



    3.

    penser le monde avec une balle, avec une balle dans la tête
    penser le monde avec une balle / la fleur à l'intérieur du fruit

    à la fois parent et enfant / infinis en copies parfaites
    les gens auront toujours besoin, besoin d'esclaves

    oublié

    enfermé

    endetté

    embêté

    en permanence la sensation
    la sensation de tomber

    à la fin de ma peine de mort
    j'irai danser dans d'autres corps


    4.

    Des fois, je suis quelqu'un d'autre. / Je me sens éclater.
    puis des parties se rassemblent En des personnes programmables

    dans ta tête vivent trois cent personnes / et pourtant tu es seule
    dans ta tête vivent trois cent personnes / et pourtant tu es seule
    dans ta tête vivent trois cent personnes / et pourtant tu es seule
    dans ta tête vivent trois cent personnes / et pourtant tu es si seule

    oublié

    enculé

    emmerdé

    emmuré

    tout est fait pour les mutations / tout est prêt pour les mutations
    génération dégénérée / comme de la pate à modeler

    RépondreSupprimer